Actualités

  • Le GI WACAF participe à la réunion de coordination GoGIN avec les partenaires internationaux de la sécurité maritime dans le Golfe de Guinée à Paris – 18/19 décembre 2018 (11 décembre 2018)

    Le GI WACAF va participer, aux côtés d’importants partenaires institutionnels tels que l’Union Européenne, le programme maritime de l’US AFRICOM ainsi que des pays partenaires, à la réunion de coordination GoGIN avec les partenaires internationaux de la sécurité maritime dans le Golfe de Guinée qui se tiendra à Paris les 18 et 19 décembre 2018.

    Le projet GoGIN (Gulf of Guinea Inter-Regional Network) vise à favoriser la coopération régionale du Sénégal à l’Angola en matière de sécurité et sureté maritimes.

    Le but de la rencontre de décembre est de favoriser la connaissance mutuelle et l’échange d’informations entre les initiatives de chaque partenaire et d’identifier de potentiels axes de coopération entre les partenaires internationaux œuvrant pour la sécurité et sureté maritimes dans le Golfe de Guinée.

  • Le GI WACAF participe à un exercice conjoint entre le gouvernement d’Afrique du Sud et l’industrie sur le système de gestion des incidents en cas de déversement d’hydrocarbures à Port Elizabeth (29-30 novembre 2018) (21 novembre 2018)

    Le but de l’exercice est de tester le plan national d’intervention d’urgence (PNIU) en cas de déversement d’hydrocarbures, ainsi que l’ébauche du plan d’urgence pour la préparation et la gestion de la faune mazoutée / touchée par les déversements d’hydrocarbures. Un déploiement d’équipement de confinement des hydrocarbures déversé a également été réalisé par des prestataires locaux a également eu lieu.

    Cet exercice est le deuxième exercice conjoint entre le gouvernement et l’industrie mené dans le cadre de l’opération Phakisa.

    L’opération Phakisa est une initiative du gouvernement sud-africain. Cette initiative a été conçue pour accélérer la mise en œuvre de solutions aux problèmes de développement soulignés dans le Plan de développement national (PND) 2030, tels que la pauvreté, le chômage et les inégalités. L’opération Phakisa est une approche fondée sur les résultats, qui consiste à établir des plans et des objectifs clairs et à surveiller en permanence les progrès.

  • Une nouvelle équipe au Secrétariat GI WACAF (21 novembre 2018)

    Le Secrétariat du GI WACAF s’est renouvelé en octobre 2018 et nous sommes contents de vous présenter la nouvelle équipe : Julien Favier et Émilie Canova.

    Julien Favier remplace Clément Chazot en tant que chef de projet GI WACAF, après deux années passées au sein du GI WACAF en tant que coordonnateur de projet. Julien a rejoint le GI WACAF en octobre 2016 et a donc eu, depuis, l’opportunité de travailler en proche collaboration avec les représentants de l’industrie comme des gouvernements dans de nombreux pays de la région.

    Émilie Canova, la nouvelle coordinatrice de projet, est quant à elle arrivée de Paris où elle a eu l’opportunité de travailler pour le Ministère des Affaires étrangères. En charge des pays Nordiques et de l’Arctique, elle a en particulier travaillé sur la coopération régionale concernant les questions environnementales et d’hydrocarbures.

    Ils vont prendre toutes les mesures nécessaires pour marcher dans les pas de leurs prédécesseurs et continuer à soutenir les autorités nationales des pays partenaires du GI WACAF dans le développement et l’amélioration des systèmes nationaux de préparation et de lutte face aux déversements d’hydrocarbures.

  • Le GI WACAF assiste à un atelier de la Convention d’Abidjan relatif à l’élaboration des plans d’actions des protocoles en vue de la préparation de la réunion des plénipotentiaires à Abidjan – 3-5 septembre 2018 (25 septembre 2018)

    Afin de définir une feuille de route post-signature pour les protocoles additionnels qui devraient être adoptés d’ici fin 2018, le Secrétariat de la Convention d’Abidjan a organisé un atelier de cadrage du 5 au 7 septembre 2018. Les 4 protocoles additionnels discutés étaient ceux portant sur :

    1. la pollution due aux sources et activités terrestres (LBSA)
    2. les normes et standards environnementaux liés aux activités pétrolières et gazières offshores (Protocole Offshore)
    3. la gestion intégrée de la zone côtière (GIZC)
    4. la gestion durable de la mangrove.

    Les objectifs spécifiques de l’atelier étaient de développer pour chacun de ces 4 protocoles :

    • Un plan d’action pour la mise en œuvre du protocole et analyser les synergies nécessaires avec les autres protocoles au niveau national et sous-régional ; et
    • Une feuille de route pour le processus de transposition des protocoles dans les lois nationales.

    La réunion a également examiné les voies de communication nécessaires à la sensibilisation de l’ensemble des parties prenantes aux implications des protocoles et du rôle de chacun.

    Ont participé à la réunion des représentants gouvernementaux des pays membres de la Convention d’Abidjan, ainsi que des représentants d’ONG, des représentants de l’industrie et d’autres organisations telles que l’IOGP. Le projet GI WACAF a participé et a notamment contribué à l’élaboration du ...

  • Le GI WACAF et la Fondation MAVA, une collaboration naissante (06 juillet 2018)

    La fondation MAVA a développé une nouvelle stratégie pour la période 2016-2022, dans laquelle l’amélioration de la gestion du risque de pollution provenant des activités pétrolières et gazières offshore est une des priorités identifiées en vue de la future intensification de ces activités en Afrique de l’Ouest. En tant qu’acteur régional clé dans le domaine de la préparation et de la lutte contre les déversements d’hydrocarbures, le GI WACAF a été contacté par la fondation MAVA pour apporter son expertise au cours des phases de conception, de validation et désormais de mise en oeuvre du projet porté par la MAVA.
    Le GI WACAF est reconnu comme ayant un rôle à jouer dans plusieurs des piliers du projet de la MAVA. Le GI WACAF siège dans le comité directeur de la Stratégie 3 consacrée à la planification d’urgence dans la zone et participe également à la Stratégie 4 relative au cadre réglementaire.

    Le projet porté par la MAVA couvre 4 pays de la zone GI WACAF : Mauritanie, Sénégal, Guinée-Bissau et Sierra Leone.

    Plus d’information disponible ici.