A propos du GI WACAF

Le GI WACAF est un projet de coopération technique, porté par l’Organisation maritime internationale (OMI) et l’IPIECA, l’Association mondiale de l’industrie pétrolière et gazière pour l’amélioration des performances environnementales et sociales. Il a été lancé dans la perspective commune d’améliorer le niveau de préparation et de lutte en cas de déversements d’hydrocarbures dans les régions d’Afrique australe, centrale et occidentale.

Le GI WACAF travaille en étroite coopération avec les autorités nationales des 22 pays d’Afrique partenaires du projet, en les aidant à renforcer leurs capacités en matière de préparation et d’intervention en cas de déversements d’hydrocarbures. Le GI WACAF contribue ainsi à une meilleure protection du milieu marin et côtier de la région.

Le Projet œuvre dans l’esprit de la Convention internationale de l’OMI sur la préparation, la lutte et la coopération en matière de pollution par les hydrocarbures (Convention OPRC de 1990). Cette convention promeut la coopération entre industrie et gouvernements, et les encourage à travailler ensemble pour aborder les éléments essentiels à une préparation et une intervention efficaces en cas de déversements d’hydrocarbures.

Le GI WACAF se concentre sur six de ces éléments essentiels :

  1. Désigner les autorités compétentes ;
  2. Ratifier les conventions internationales ;
  3. Élaborer un Plan national d’intervention d’urgence ;
  4. Établir des accords régionaux ;
  5. Mettre en place des formations et des exercices ; et
  6. Fournir des ressources nationales et des équipements.

Pour réussir cette mission, le Projet GI WACAF propose et organise des activités en lien étroit avec son réseau de points focaux des gouvernements et de l’industrie. En s’adaptant continuellement aux besoins évolutifs des pays partenaires, le Projet organise des activités sous différentes formes, telles que des ateliers ou des formations, mais aussi des missions de conseil technique ou des exercices.

Les activités du Projet se fondent sur les derniers développements techniques réalisés dans le domaine de la préparation et de la lutte contre les déversements d'hydrocarbures.

Avec plus de 100 activités organisées dans 22 pays, et plus de 5 000 personnes formées depuis 2006, les méthodes de travail du GI WACAF ont prouvé leur efficacité et leur importance pour la région.

Le GI WACAF est soutenu et financé par l'OMI. Les membres de l'industrie pétrolière et gazière, à savoir BP, Chevron, ExxonMobil, Eni, Shell, Total et Woodside, fournissent également des ressources financières pour la mise en œuvre du projet par le biais d'une contribution annuelle.