L'histoire du GI WACAF

Le projet GI WACAF a été lancé en 2006 dans un désir commun de renforcer les capacités de préparation et de réponse aux déversements d'hydrocarbures de 22 pays africains d’Afrique occidentale, centrale et australe, conformément aux dispositions de la Convention internationale sur la préparation, la lutte et la coopération en matière de pollution par les hydrocarbures (OPRC 1990). La Convention OPRC encourage la coopération entre l'industrie et les gouvernements et les encourage à travailler ensemble pour aborder les éléments essentiels à une préparation et une lutte efficaces en cas de déversements d'hydrocarbures.

Le GI WACAF est une coopération entre l'OMI, l'Organisation maritime internationale, l'institution spécialisée des Nations Unies chargée de la sûreté et de la sécurité de la navigation et de la protection du milieu marin - et l'IPIECA, l'association mondiale de l'industrie pétrolière et gazière pour la promotion des performances environnementales et sociales, créée dans le cadre du programme de l'Initiative mondiale.

Lancée en Afrique du Sud en 1996, l'Initiative mondiale (GI) est un programme dans le cadre duquel l'Organisation maritime internationale (OMI) et l'IPIECA travaillent ensemble pour encourager et faciliter l'amélioration de la préparation et des capacités de lutte en cas de déversement d'hydrocarbures à l'échelle mondiale.

A la suite de plusieurs missions techniques tenues dans la région de l’Afrique occidentale, centrale et australe, l'OMI et l'IPIECA ont reconnu l'intérêt d'une approche régionale planifiée financée avec le soutien de l'industrie pétrolière. Au début de 2005, l'OMI et l'IPIECA ont exprimé leur intérêt à unir leurs forces pour élaborer un projet pour cette région, pour une période initiale de deux ans. D'autres discussions et développements ont conduit à la création en 2006 de l'Initiative mondiale pour l’Afrique occidentale, centrale et australe (GI WACAF).